Pubblicità - Advertisement
Il sito ufficiale di Ferdinando Camon

Ferdinando Camon


Apothéose

Apothéose

Roman

Traduit de l'italien par Jean-Paul Manganaro et Pierre Lespine

Gallimard, Paris

Apothéose

Avec ce livre, consacré a la mort de sa mère, s'achève ce que l'auteur appelle le "cycle des derniers", ouvert par "Figure humaine", poursuivi avec "La vie éternelle", et qui retrace l'un des plus grands et des plus insensibles événements de I'Histoire: la fin de la civilisation paysanne. (Elle s'accomplit avec l'arrivée dans les campagnes de l'electricité, de la radio et, pour la première fois, des nouvelles et bientôt des images du monde entier). Avec la civilisation paysanne disparaît un type d'homme, ainsi qu'un type de morale. Mais disparaît aussi un type d'endurance unique, une grande et sublime force que Camon identifie comme la capacité "d'inventer une forme d'immortalité".
L'auteur qui, sans renier ses origines, a emigré dans une autre culture (celle "des mots"), participe aux obsèques. Les jours suivants, il retourne pres des siens. Tous sont frappés de stupeur. "La mere était morte, mais ce n'etait pas possible". "II faudrait trouver une photo", dit l'un des frères. Nulle photo où elle soit reconnaissable, et son être va continuer a s'effacer. "Je voudrais la prier de s'arrêter de mourir", pense (ecrit) l'auteur. C'est alors que le père, paysan taciturne, entreprend, dans une sorte de délire commemoratif épique, de construire un "autel", sorte de chapelle votive à cette morte dont l'effacement était tel qu'il ne lui adressait pas la parole et semblait même ne pas la voir de son vivant. Rapportant quatre ans plus tard l'oeuvre du pere, le fils, saisi d'émulation, élève à son tour un "autel de paroles" à la disparue. C'est ce livre, accompli, tout comme l'autel rustique du père, à la rcssemblance de la très humble sainteté de la mère. Livre bref, franciscain lui-même, volontairement et admirablement pauvre de vocabulaire aussi bien que de syntaxe, et qui parvient, pour la première fois sans doute, à faire passer quelque chosc du génie paysan, jusqu'ici sans voix, dans la littérature universelle.

Contattare il webmaster | design © 2005 A R T I F E X
© 2001-2011 Ferdinando Camon.
Ai sensi della legge 62/2001, si precisa che il presente sito non è soggetto all'obbligo dell'iscrizione nel registro della stampa, poiché è aggiornato a intervalli non regolari. Il sito è ospitato da Register